Marie-Claude Di Lillo
mc@lecarnetdemc.ca

La période des Fêtes est propice aux abus de toutes sortes, entre autres de boissons alcooliques. Alors, quand vous vous réveillerez avec le « hang over » du party de la veille et que vous vous direz que jamais plus vous ne recommencerez à boire autant d’alcool, voici quelques trucs efficaces qui vous aideront à mieux filer le restant de votre journée !

 

* Ce texte a été rendu possible grâce aux informations recueillies chez mon amie médecin, mon naturopathe, mon entraîneur et de petites recherches sur Internet. Rien de trop scientifique ici, que des petits conseils et du gros bon sens ! Car en tous les cas, le meilleur allié c’est bien sûr, la modération !

Les causes

 

D’abord il faut savoir que le mal de tête qui vient avec le « hang over » est entre autres causé par la déshydratation, car souvent on n’a malheureusement pas pensé à boire assez d’eau. Quand on ingère de l’alcool, on a le faux sentiment qu’on se désaltère, mais l’alcool est un diurétique or, il fait aller souvent aux toilettes et n’hydrate pas le corps. La conséquence de cette perte d’eau est la gueule de bois.

 

De plus, on ne perd pas seulement de l’eau, on perd en même temps aussi des minéraux. Autre désagrément, sous l’effet de l’alcool, le corps n’est plus en mesure de produire du sucre à partir de ses réserves. Ce qui favorise l’hypoglycémie, surtout si on reste une longue période sans manger. D’où l’importance de se mettre quelque chose sous la dent en consommant de l’alcool.

 

Il se peut aussi que la gueule de bois s’accompagne de vomissements, de maux de cœur ou de maux d’estomac, il est donc important aussi d’y voir.

 

Finalement, une chose à laquelle on pense un peu moins : lorsqu’on se réveille d’une cuite, on a mal dormi car notre corps a livré bataille toute la nuit. Outre la digestion difficile qui bousille un sommeil réparateur, nous avons mal dormi car notre corps était ni plus ni moins qu’en sevrage après une trop grosse consommation d’alcool. Le foie doit se désintoxiquer lentement, ce qui nous cause, maux de tête, maux d’estomac, une grande faim, des étourdissements, etc.

 

C’est pourquoi les « remèdes » que nous trouverons seront des solutions réparatrices à tous ces désagréments.

1- BOIRE DE L’EAU

 

Vous vous en doutiez, qui dit déshydratation dit boire de l’eau. Pour éviter de mal filer le lendemain d’une soirée bien arrosée, c’est certain que si vous pouviez boire un verre d’eau par

verre de vin que vous ingérerez, cela aiderait grandement. Mais sinon, le lendemain boire autant de liquide (autre que l’alcool bien sûr) que possible. Il paraît que le jus de betteraves aurait des propriétés réhydratantes. Mais sinon, un jus de fruits pas trop acide peut aussi « faire la job ».

2 – PRENDRE DES ELECTROLYTES

 

Quand on perd de l’eau, on perd aussi des électrolytes et des nutriments comme du sodium, du calcium, du potassium, du magnésium et du chronium. C’est pourquoi il est conseillé de restaurer également vos niveaux d’électrolytes. Une solution sous la main est le fameux Gatorade qui comporte du sucre et des électrolytes, mais le mieux ce serait de prendre une solution en vente à la pharmacie, comme le Gastrolyte. Un jus de fruits exotique aussi à la papaye ou à la mangue, contient beaucoup de bons nutriments. Et les jus de légumes, contiennent, eux, beaucoup de sels minéraux.

3INGÉREZ DE LA VITAMINE C

 

Apparemment que la vitamine C aurait des propriétés « régénérantes » et elle aiderait à accélérer l’élimination de l’alcool, selon certains résultats d’essais préliminaires. On conseille généralement de prendre 1 g (1 000 mg) de vitamine C avant de consommer de l’alcool ou après comme solution curative. Le chardon-marie aurait aussi des propriétés semblables. Ces deux produits se trouvent aisément en pharmacie.

4 – AVALER DES TYLENOLS

 

Les maux de tête sont souvent douloureux à supporter tant au réveil qu’au coucher. Un bon anti-douleur aide à soulager un peu ce mal. Par contre, les désagréments d’une cuite, s’accompagnent aussi généralement de maux d’estomac. Il faut donc éviter des comprimés qui sont plus durs sur le système digestif comme les Advil, ou les Aspirin, pour privilégier plutôt des médicaments moins « rough » sur l’estomac comme les Tylenol. À prendre avant de se coucher et au réveil.

5REPRENDRE DE L’ALCOOL ?

 

Comme le corps est en sevrage toute la nuit durant le sommeil, puisqu’il passe de « à jeûn » à « très imbibé d’alcool », le réveil est comme un choc pour l’organisme. C’est pour cela qu’un « remède » controversé mais plausible, serait d’ingérer une petite dose d’alcool le lendemain pour en remettre un peu dans l’organisme le temps qu’il s’ajuste. Cela c’est tout à fait conditionnel au fait qu’on n’ait pas mal au cœur le lendemain. Sinon un mimosa ou un cocktail jus de tomates-bière, pourrait aider à apaiser le système, apparemment.

6- GOBER DES ANTI-ACIDES

 

Comme l’estomac a durement été éprouvé suite à l’absorption massive d’alcool, des anti-acide tels que du Pepto-Bismol, Gaviscon, Rolaids ou Zantac, peuvent être utiles avant de se coucher et au lever pour remettre un peu d’ordre dans le chaos du tube digestif.

 

7- S’AIDER AVEC DES GRAVOL OU DU GINGEMBRE

 

Si on a des maux de cœur en se levant, prendre des Gravol peut aider à se supporter un peu plus et passer à travers la journée ! Le gingembre, ce super aliment anti-vomitif et tonique peut aussi être un adjuvant précieux pour aider à se sentir mieux.

 

8 – MANGER LÉGER

 

Le mythe comme quoi manger gras le lendemain d’une « brosse » aiderait à atténuer les effets pervers de l’alcool est à moitié vrai. En fait, manger tout court est une bonne idée car il régularise le système en palliant au manque de nourriture et au débalancement glycémique causé par une surdose d’alcool. L’idée de manger avant de se coucher ainsi que le plus tôt possible en se levant, est aussi recommandé.

 

Mais, comme l’estomac est fragile souvent le lendemain d’une cuite, et que le foie est en train de digérer encore le surplus d’alcool, c’est peut-être mieux de ne pas trop alourdir son système digestif. Un repas léger est souvent une bonne façon de repartir le système du bon pied. On privilégie des aliments comme les œufs pochés, le pain, les craquelins, le miel, les fruits pas trop acides (comme les bananes), et le fromage cottage pour son apport salé. Ce sont tous des aliments faciles à digérer.

 

9 – PRENDRE DU REPOS

Si vous ne vous sentez pas bien après tout cela, il est peut-être temps d’aller se recoucher ! Une sieste dans l’après-midi peut aider à récupérer encore plus qu’une nuit de sommeil. Salvatrice, cette petite sieste permettra de régénérer un peu le système amoché par l’abus d’alcool et de laisser au foie le temps de se désintoxiquer.

 

10- REPARTIR LENTEMENT LA MACHINE

 

Après ou avant la sieste, essayez de marcher un peu question de faire rouler un peu le système. À l’intérieur d’abord, puis forcez-vous à aller marcher à l’extérieur. Un peu d’air frais aidera certainement à oxygéner le système et remettre un peu de couleur sur vos joues !

 

 

 

 

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Suivez-nous sur Instagram