Anaïs Guertin Lacroix
anais@lecarnetdemc.ca

Par un beau vendredi, j’allais rejoindre la comédienne Ingrid Falaise (qu’on a pu voir entre autres dans la série Virginie) et auteure du livre auto-biographique, Le Monstre, au restaurant La Tannerie. Malheureusement, juste devant notre lieu de rencontre, j’ai eu un accident de voiture. Résultat, je suis entrée en tremblant dans le resto. Ingrid, bien que je ne la connaissais pas personnellement, a pris soin de moi à mon arrivée au resto comme si on était des amies de longue date. Et c’est en grande partie grâce à elle et à un verre de vin blanc, que j’ai retrouvé mon sang froid !

Elle m’attendait assise, le regard lumineux et d’une douceur transperçante, elle souriait. On peut difficilement concevoir l’enfer qu’elle a vécu quand on se retrouve devant elle. Pourtant la noirceur, elle l’a connue et elle la raconte dans son livre déjà vendu à plus de 50 000 exemplaires. Comme on le dit, après la tempête vient le beau temps, et aujourd’hui elle est heureuse aux côtés de Cédrik Reinhardt, qu’elle a épousé l’été dernier.

Durant l’entrevue elle m’a raconté qu’à l’intérieur de leur alliance il est gravé : « Honneur, Amour, Équilibre, Abondance ». L’énergie positive qu’Ingrid Falaise dégage est tellement contagieuse que j’ai décidé de vous la faire découvrir à travers ses quatre  vœux de mariage. Voici des citations regroupées extraites de notre entrevue…

Honneur : « Il faut honorer notre corps. Lorsque nous sommes plus jeunes, on passe notre temps à le dénigrer et à vouloir atteindre la perfection. Maintenant je m’aime, je suis fière de moi et je n’ai jamais été aussi heureuse que maintenant à 35 ans.

Il faut aussi honorer les petits instants de la vie, les moments où on revient à l’essentiel. J’utilise d’ailleurs un hashtag Bonheur sur Instagram pour ces moments magiques et si précieux. Je trouve important aussi d’honorer nos ainés, je passe le plus de temps possible avec ma grand-mère, c’est la seule qui me reste.

Je veux finalement honorer les traditions, Noël, Pâques et la semaine de relâche scolaire et les passer en famille.

Amour : « Mon mari Cédrik est l’une des personnes qui me fait le plus rire au monde. Je suis une personne à mon affaire dans la vie et en même temps avec lui, je suis une éternelle gamine de 14 ans ! On peut courir dans la maison et faire ensuite une bataille d’oreillers. Avec Cédrik je sais ce qu’est le vrai bonheur, l’amour pur et l’authenticité.

Je suis aussi en amour avec mes « Pincesses ». Nous sommes 4 filles inséparables depuis des années. On se surnomme « les Pincesses », parce qu’au 30ième anniversaire d’une d’entre nous, il manquait un R sur le gâteau, ce qui faisait Pincesses, à la place de Princesses ! On a tellement ri que depuis ce temps c’est notre surnom ! Je ne veux pas vivre sans ces filles, elles sont mon noyau.  Elles ont vu le plus beau comme le plus laid chez moi.  On s’aime d’un amour inconditionnel et je sais qu’elles vont toujours être là. »

Équilibre : « Je le trouve entre la ville et la campagne. Je suis jet set, j’aime sortir, me mettre belle, aller aux premières, boire un bon verre de vin et aller au restaurant. Je vais souvent à la Buvette à Simone, à La Tannerie, au Cadet, au Mousso ou encore au Red Tiger. Je suis presque végétarienne depuis 17 ans, et je ne me lasse pas d’un bon tartare de saumon ou encore de sushis. L’effervescence de la ville me fait du bien, elle me stimule.

Mais en même temps, un de mes rêves est d’avoir un jour ma maison de campagne à côté d’un lac. J’aime le plein-air, le ski, le canot, pêcher à la mouche. J’ai besoin de la nature. Cela m’aide à faire le vide, à me ressourcer.

Abondance : « Je me sens choyée et je veux que ça continue. Vivre dans l’amour en compagnie des gens que l’on aime, c’est l’essentiel. C’est tellement important de bien s’entourer. Parfois on me trouve intense car je parle avec émotion, mais j’ai trop longtemps porter un masque. Maintenant je veux du vrai. C’est simple, tout doit partir du cœur sinon ça ne marche pas ! »

2 Commentaires
  • stephane legere
    Publié à 11:57h, 17 février Répondre

    Heureux d apprendre qu il y a eu plus de peur que de mal pour ton accident ! Bravo pour cette belle entrevue,qui me fait connaitre une nouvelle auteure 🙂 . bonne journée et continue ton beau travail !

  • Sylvie Guertin
    Publié à 12:12h, 17 février Répondre

    Superbement bien vivante, cette entrevue. Bravo

Publié un commentaire

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Suivez-nous sur Instagram