Le carnet de MC
info@lecarnetdemc.ca

C’est le temps des sucres partout au Québec ! On vous donne nos meilleurs choix de cabanes, mais aussi des festivals où le sirop coule à flots !

 

Par Marie Claude Di Lillo et Julie Gaulin

Montréal

Crédit photo : Loic Romer

Cette incontournable cabane à sucre urbaine (situé dans une salle évènementielle du Quai Jacques-Cartier au Vieux-Port) revient cette année pour sa 4e édition, en collaboration avec le chef Laurent Godbout, du restaurant Chez l’Épicier. Le chef émérite continue de nous épater avec un délicieux menu 5 services de plats inspirés du temps des sucres. Venez vous sucrer le bec avec un tout nouveau menu cette année qui met en valeur les produits de l’érable. Entre autres plats vedettes, on pourra déguster un lait de saumon fumé à l’érable, un plateau de volailles (canard, poulet et dinde) apprêtées de différentes façons, un vol-au-vent géant au ris de veau et petits pois, et pour desserts : une bûche meringuée citron-framboises, des beignes glacés, une fondue à l’érable et sucre à la crème et, bien sûr, l’incontournable tire sur la neige ! Le décor et quelques surprises scéniques sont aussi spectaculaires. Jusqu’au 16 avril. Ouvert vendredi après 18 :00 et samedi dimanche à partir de 11 :00 pour le brunch. Prix : 65,00$ adultes/25,00$ enfants, boissons non incluses. Réservations obligatoires, surtout pour les groupes.

Vous n’avez pas le temps de sortir de la ville mais vous aimeriez célébrer le temps des sucres avec un bon repas préparé avec les produits de l’érable ? On a ce qu’il vous faut avec le Brunch à l’érable du Richmond ! Si vous êtes comme moi un peu tanné des menus traditionnels de cabane à sucre, je vous suggère cette alternative qui est un peu plus gastronomique, mais franchement aussi copieuse. Sur ce brunch, vous commencerez avec une délicieuse soupe tiède aux pois verts, couronnée d’une quenelle de crème sure, de pulled pork et de cresson. Rien à voir avec les soupes robustes de cabane à sucre. Vous enchainerez ensuite avec le deuxième service, les entrées froides. Un merveilleux plateau sur lequel est déposé une salade de pancetta et fenouil, vraiment rafraichissante, un bol de burrata fondante et un sublime (et j’insiste!) mille-feuille à la costarde et foie gras, dans mon palmarès des meilleures créations culinaires, tant au niveau de l’esthétique que du goût ! Le troisième service est un plateau de viandes braisées (joues de porc, short ribs de bœuf, lard fumé) accompagnées de purée de pommes de terre à l’os à moelle (vraiment divine!), d’une frittata, et d’un superbe vol au vent au foie gras. On termine en beauté, avec de succulentes crêpes bretonnes, sirop d’érable, pomme cuite, noix de pacanes caramélisées et barbe à papa. Pour 45$, c’est un des meilleurs brunch du temps des sucres qui m’a été donné de manger. Et le dimanche vous pourrez voir une petite fermette d’animaux qui a élu domicile sur la terrasse extérieure chauffée du Richmond, incluant même un lama ! Vous pourrez aussi déguster de la tire sur la neige, et un chocolat chaud maison. Jusqu’au 26 mars (possibilité de prolongation en avril) Réservations recommandées.

Crédit photo : Mélanie Dusseault Photographe

Pourquoi ne pas faire quelque chose de différent pour célébrer le temps des sucres cette année ? Amenez vos enfants pour une virée gourmande sous le chapiteau au Parc Morgan du quartier Hochelaga-Maisonneuve ! Les meilleurs chefs du quartier vous y attendent avec leurs créations culinaires à base d’érable. Des bouchées au coût de 2,50 $ chacune, dont 0,50$ seront versés à l’organisme communautaire CAP Saint-Barnabé, venant en aide aux plus démunis du quartier. Ne manquez pas aussi la compétition culinaire en partenariat avec l’École des métiers de la restauration, ainsi que la dégustation de tire sur la neige. Une belle journée vous attend pour petits et grands, le samedi 8 avril de midi à 16 :00 au rythme des musiques traditionnelles !

 

Crédit photo : Aline Dubois

Venez entre amis ou en famille vivre une expérience hors du commun pour célébrer le temps des sucres ! Encore cette année, un campement de bûcherons urbains s’installera en plein cœur de la Promenade Wellington à Verdun. Un véritable party, comme dans les cabanes à sucre, mais en plein air ! Au programme : musique, bouchées décadentes inspirées du temps des sucres, cocktails et activités « bûcheronesques ». Cette année, 16 restaurateurs du quartier de Verdun vous proposent leurs créations culinaires pour un vrai festin de cabane à sucre. Venez aussi déguster les cocktails, les eaux-de-vie et autres boissons festives, des 3 bars représentés à l’événement. Habillez-vous chaudement et venez assister aux nombreux spectacles, comme la compétition de fendage de bois. Ou alors, venez taper du pied lors des prestations musicales de Mara Tremblay, d’André Lejeune, et bien d’autres. Accès gratuit sur la Promenade Wellington du 23 au 26 mars, bouchées et boissons en sus.

Cantons de l’Est

Non loin de Bromont se trouve une petite cabane tout à fait charmante. Elle est opérée depuis peu par la gang des Affamés, une équipe bien sympa qui travaille aussi dans un restaurant du même nom, du quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal. Ce qu’on aime dans cette cabane, c’est d’abord le fait qu’elle n’est pas très grande, et donc on a l’impression d’être invités dans la maison d’un ami. On y vient aussi pour l’excellente nourriture et les très bons cocktails. Le chef Guillaume Asselin est vraiment très talentueux. Il ne travaille qu’avec des produits d’exception, locaux pour la plupart. Si vous y êtes allés l’an passé, le menu a complètement changé. Le chef aime bien se renouveler. À quoi on peut s’attendre ? Le menu est inspiré des cabanes à sucre, mais « pimpé » avec une touche bistro. On aime le fait que les mets sont amenés sur un plateau à partager. Les portions sont calculées en fonction du nombre de personnes. Sur le premier service, vous trouverez entre autres, une décadente soupe à l’oignon en mini-portion, des bonbons de saumon à l’érable, des saucisses de canard en pâte feuilletée et une salade de papaye verte avec radis melon. Le deuxième service, lui, réunit plusieurs délicieuses pièces de viandes, comme ce jambonneau d’agneau maison, ou ce canard confit qui fond dans la bouche. Mais les deux vedettes sont ce cromesquis à la tourtière (imaginez une farce de tourtière dans une croquette frite) et la tarte au boudin et compote de pommes. Vraiment délicieux et original! Le plateau de dessert ne laisse pas sa place non plus avec ses suçons à l’érable au chocolat blanc et à la tire éponge, sa tarte aux pacanes et à l’érable et ses beignets de pomme. Si vous en voulez plus, la tire sur la neige vous attend dehors. On compte 41,00 $ par adulte. 15,00 $ pour les enfants de 5 à 12 ans et 5 $ pour les 0 à 4 ans. Jusqu’au 30 avril, les vendredis et les samedis soirs, et les samedis et dimanches pour le brunch. Ouvert aussi le lundi de Pâques pour le brunch.

Montérégie

Voici une cabane à sucre qui a un pied dans la tradition tout en offrant un peu de modernité dans certains de ses plats. De plus, sa grande particularité c’est qu’elle offre une option végétalienne et sans gluten. Située à Saint-Marc-Sur-Richelieu, à environ 40 minutes de Montréal, cette cabane a la particularité d’accommoder les personnes avec restrictions alimentaires, lorsque celles-ci le précisent à leur réservation. En plus de son menu traditionnel avec viande, elle offre une option de menu sans viande, sans lactose, sans soya, sans œufs et sans noix.

Les plats incluent les onctueux cretons végétaliens aux lentilles qui fondent en bouche et agrémentent parfaitement le pain frais maison. Une soupe aux pois verts concassés et parfumée de feuilles de menthe, ainsi qu’un surprenant tofu mariné au fenugrec font partie du menu végétalien. Pour les flexitariens qui mangent du poisson, la savoureuse truite laquée au soya et à l’érable, est un must à essayer ! Le repas se termine par l’incontournable tire à l’érable sur neige.

À noter aussi que le restaurant de l’Auberge Handfield L’Ancestral offre un menu inspiré de la cabane à sucre, mais plus gastronomique, durant la saison des sucres.

Courtoisie photo : Cabane à sucre L'Autre Versan

Localisée à Sainte-Hélène-de-Bagot, entre Saint-Hyacinthe et Drummondville, l’Érablière l’Autre Versan est ouverte depuis 2001. Cette petite cabane à sucre offre une expérience des plus intimes, puisqu’elle ne comporte que huit tables ! De plus, il vous est permis d’amener votre alcool : vins, bières ou spiritueux. D’ailleurs, si vous amenez un scotch, rhum ou une vodka, vous pourrez l’agrémenter d’une portion de réduit chaud d’eau d’érable qu’on vous sert à la fin du repas. Un mélange délicieux !

Le repas traditionnel se termine en force avec les incontournables grands-pères dans le sirop, dont la texture moelleuse vient conclure l’expérience en beauté.

Le sympathique restaurant de « cuisine ouvrière » de Laurent Godbout, récidive avec sa cabane à sucre annuelle ! Pendant un temps limité, le talentueux chef nous a concocté un menu festif du temps des sucres, avec sa petite touche gastronomique qu’on aime tant ! Préparez-vous à une avalanche de plats tous plus délicieux les uns que les autres. Un petit aperçu ? Vous pourrez goûter à des egg rolls de tourtière, un jambon sur os braisé toute la nuit et même un pudding chômeur aux pommes sautées ! De vrais petits délices qui seront servis que durant le temps des sucres. Pour l’occasion, le restaurant revête aussi des airs de fête et on vous invite à déguster de la tire d’érable sur sa terrasse. Une cabane urbaine qui n’a rien à envier aux traditionnelles cabanes ! Menu offert tous les week ends jusqu’au 16 avril. Réservations requises surtout pour les groupes.

Mauricie

Courtoisie photo : Cabane Le Crépuscule

La seule cabane à sucre être certifiée biologique d’après les normes d’accréditation « Québec Vrai », est localisée à Yamachiche sur une ferme. Le propriétaire Jean-Pierre Clavet se fait un honneur d’utiliser ni antibiotiques, ni hormones de croissance, ni pesticides ou engrais chimiques. Pour maintenir les animaux en santé, Clavet s’assure qu’ils jouissent de grands espaces, de soleil, d’air frais et d’exercice à profusion.

Cette cabane à sucre se distingue en offrant un menu traditionnel composé uniquement de produits certifiés biologiques issus de la ferme, mais aussi obtenus de producteurs locaux. La cuisine est faite sur un ancien poêle à bois de chantier. Des repas végétariens, sans gluten et/ou sans lactose peuvent aussi être servis sur demande. Mentionnons que la ferme approvisionne des restaurants haut de gamme et des épiceries fines avec ses produits. Leurs crêpes sans gluten à l’ancienne sont si tendres et goûteuses, que vous en redemanderez !

Région de Québec

Courtoisie photo : Cabane à sucre l'En-Tailleur

Établie à l’Île d’Orléans, au cœur du village Saint-Pierre, depuis plus de huit générations, la famille Tailleur est accueillante et chaleureuse. L’atmosphère et la décoration de cette cabane à sucre familiale me ramène tout droit à mes souvenirs d’enfance, alors que je me rendais avec mes parents dans une cabane à sucre identique à celle-ci. C’est comme si elle était figée dans le temps : classique et indémodable ! L’ambiance y est festive, et il y a même des musiciens sur place. À table, on peut étirer le temps en se lançant dans de longues discussions, puisqu’ils offrent un seul service le midi et un seul en soirée. Côté nourriture, leur pâté à la viande révèle un savant mélange d’épices qui me rappelle celui de ma grand-mère et la tarte au sucre, avec sa croûte mince pur beurre, est un pur délice qui conclut si bien le repas. Après avoir essayé la plupart des cabanes à sucre dans la région de Québec, celle-ci est assurément un coup de cœur!

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Suivez-nous sur Instagram