Caroline Matte
caroline@lecarnetdemc.ca

Ah, l’arrivée du printemps ! Je ne sais pas pour vous, mais pour moi c’est la fin de mon hibernation, retour de la chaleur, du soleil et surtout la réapparition des longues soirées sur ma terrasse à partager un bon verre de vin. Le vrai bonheur à l’état pur !

 

 

Photo prise sur Pinterest

Photo prise sur Pinterest

 

Pour ma part, quand vient le temps de découvrir de nouveaux vins, je me tourne souvent vers le monde bien curieux pour les non-initiés, de l’importation privée. On pense à tort que l’importation privée est encore vraiment compliquée, et je me demande qui s’amuse à propager cette rumeur. L’importation privée c’est très simple, et le meilleur moyen d’en apprendre plus sur le sujet c’est d’aller directement à la source en rencontrant les agences d’importations privées.

Je vous vois venir, mais comment puis-je en rencontrer les acteurs et en même temps découvrir leurs produits ?

2 excellentes questions, et voici une très bonne solution pour vous !

La meilleure façon d’en apprendre plus sur le sujet, et du coup rencontrer 30 agences en une seule soirée, est de faire une visite au Salon DézIPpé organisé par le RASPIPAV !

Quand ? Le mercredi 19 avril à Montréal, et le jeudi 20 avril à Québec, pour plus de détails sur l’horaire et les lieux, je vous invite à visiter le site du Raspipav. Pour les titulaires de permis, on parle d’un coût dérisoire de 6 $ et de dégustations gratuites de 12 h à 17 h (vous devez vous inscrire ici). Pour le grand public, la bonne nouvelle cette année est que pour la première fois, le salon ouvre ses portes à tous, de 17 h à 21 h pour un coût de 20 $ qui inclut 10 coupons de dégustation.

_Affiche Dezippé

 

Une excellente occasion de rencontrer des gens passionnés par cette industrie, des vignerons et producteurs de vins de partout dans le monde et surtout découvrir des produits uniques.

_Photo salon DZP

N’hésitez pas à y aller en groupe d’amis, 4-5-6… 12 ! Les importations sont souvent disponibles à la caisse de 6 ou 12 bouteilles ce qui parfois peut faire peur aux bourses et aux futurs acheteurs, et la meilleure solution est d’en acheter en groupe. Non seulement quand vous allez déguster votre bouteille vous en connaîtrez l’histoire, car vous aurez rencontré l’équipe derrière celle-ci, mais en plus vous encouragerez une industrie qui mérite vraiment d’être connue davantage. De plus, vous pourrez vous vanter d’avoir déniché LE vin que la grande société d’État qui en vend n’a pas encore découvert, elle ! 😉

 

_photo salon DZP 2

 

N’hésitez pas à nous partager vos coups de cœurs du salon dans les commentaires de l’article. Qui sait, ils seront peut-être le sujet d’un de nos futurs bancs d’essai ?

Bonnes dégustations et bonnes découvertes !

 

 

 

 

 

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Suivez-nous sur Instagram