Myreille Simard
myreille@lecarnetdemc.ca

Vous avez peut-être entendu parler de l’Aperitivo dernièrement. C’est que le concept fait de plus en plus jaser (et saliver !) les Montréalais. L’Aperitivo, une tradition italienne qui existe depuis la nuit des temps, est basée sur le partage d’un moment entre amis après le travail, à boire quelques cocktails et à grignoter. Un peu à la manière de notre 5 à 7 québécois, mais avec des bouchées servies gracieusement en commandant à boire. Le but est d’ouvrir l’appétit pour la suite car pour les italiens, l’appétit vient en mangeant.

Je suis tombée en amour avec cette formule lors d’un voyage en Italie en 2016. En deux semaines, j’ai probablement pris part à l’Aperitivo dans au moins sept ou huit restaurants. D’ailleurs, si vous êtes de passage à Rome prochainement, je vous recommande chaudement le restaurant Gusto. Le meilleur buffet Aperitivo de toute la ville sans hésitation. La variété et la quantité des bouchées sont à faire rêver (photo à l’appui) ! Pour 10 euros, vous choisissez un cocktail parmi la carte et avez accès au buffet à volonté.

 

À mon retour, je ne souhaitais qu’une chose… qu’un restaurateur montréalais duplique le concept. Voilà que mon souhait est exaucé !

 

L’Aperitivo du Joiea Sociale

 

Le tout nouveau restaurant Joiea Sociale, qui prend place dans les anciens locaux sublimes du Mercuri sur la rue Wellington dans le Vieux-Port, propose son Aperitivo à l’italienne tous les soirs de la semaine de 17 h à 19 h 30. Amen !

Le restaurant vous offre des bouchées préparées selon l’inspiration du jour du cheflorsque vous commandez à boire. Charcuteries, focaccia maison, crostini aux artichauts, fromages, tout est délicieux ! Une pièce située tout juste à l’entrée du restaurant a été dédiée au concept. Un bar, des tables hautes et des tabourets. C’est convivial autant que le concept lui-même !

 

PHOTO COURTOSIE JOIEA SOCIALE

 

Pour poursuivre la soirée, je vous suggère fortement de vous attabler dans la salle à manger du restaurant pour déguster un repas plus consistant. Absolument tout sur le menu est fait sur place. Le chef Luigi Greco, fraîchement débarqué de Vénétie, propose une cuisine simple, mais délectable axée sur le partage comme le veut la tradition italienne.

 

 

Le soir de ma visite, j’ai goûté des polpettes de veau goûteuses et moelleuses, sans oublier la sublime sauce pomodoro, qui m’ont carrément ramenée en Italie. Ensuite, des pâtes fraîches Sorrentino farcies à la ricotta et au citron qui ont fait l’unanimité autour de la table. La pizza margherita dans sa plus simple expression est toujours la meilleure option selon moi. Si elle est bien faite et avec des ingrédients de qualité, c’est un délice, ce qui était le cas au Joiea Sociale.

 

PHOTO COURTOISIE JOIEA SOCIALE

 

Ce qui m’a le plus charmée, c’est le goût authentique des plats et la polyvalence du menu. On peut tout autant y manger une pizza ou un plat de pâtes pour un prix plus qu’abordable ou osez les options plus gastronomiques du chef comme la délicieuse porchetta rôtie lendemain pendant 12 heures et sa purée de citrouille. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses ! Et les desserts sont aussi bons que les plats… je salive encore en pensant au granité au citron et basilic et à la croustade aux pêches avec mascarpone.

 

645, rue Wellington, Montréal

www.joieasociale.com

Qu’est-ce qu’on boit ?

Le grand retour des cocktails classiques et la popularité grandissante de l’Aperitivo a redonné ses lettres de noblesse aux apéritifs amers, comme le vermouth, le Campari et l’Apérol. Ce sont des spiritueux tout indiqués pour l’apéro à l’italienne, puisque c’est ce qu’on boit en Italie.

 

« Avant il n’y avait pas vraiment de choix de spiritueux amers à la SAQ. Il y avait Campari ou Apérol, mais avant le retour des cocktails classiques au début des années 2 000, c’était considéré comme “old School” et personne ne buvait ça, raconte Marco d’Amico, fondateur de Spiritueux d’Iberville.

 

Depuis quelque temps, les Spritz (Prosseco et Aperol) et les Negroni (gin, vermouth rouge et Campari), sont en vedette sur la carte des cocktails de plusieurs établissements. Spiritueux d’Iberville ont mis au point les premières liqueurs amères québécoises, l’Amermelade et l’Amernoir, disponibles à la SAQ depuis 2017.

L’Amermelade est une liqueur amère parfaite pour l’apéro fabriquée avec des ingrédients québécois, dont l’argousier et le myrique baumier du Québec. Moins sucré et plus aromatique que l’Apérol, l’Amermelade a un goût plus recherché et moins bonbon.

L’Amernoir est plutôt un digestif amer au goût de café, de cacao et d’herbes. La finale laisse un goût poivré et épicé grâce au poivre long et aux épices du terroir québécois qui entre dans sa composition.

Vous trouverez plein de recettes de cocktails pour les découvrir au spiritueux-iberville.com

 

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Suivez-nous sur Instagram