Marie-Claude Di Lillo
mc@lecarnetdemc.ca

La Rive-Nord a de quoi se réjouir de l’ouverture du somptueux  resto et garde-manger 425°F de Ste-Thérèse, dans les locaux d’une ancienne Cage aux Sports. Derrière cet établissement, une équipe talentueuse et expérimentée, qui en fera certainement une incontournable adresse, composée du  chef Frédéric Dufort (Chez Lionel) et du réputé designer Zébulon Perron. À quoi peut-on s’attendre avec un « team » de feu pareil ? Mon compte-rendu ici…

 

 

Dès qu’on entre dans ce resto, on est émerveillé par l’espace qu’il occupe. Il faut dire qu’on a vu grand en décidant de prendre le local de l’immense Cage aux Sports de la Place Fabien-Drapeau. Plus de 10 000 pieds carrés qu’on a meublés d’un bar, de banquettes, d’une cuisine ouverte, d’une salle-à-manger, d’un magnifique cellier central et aussi d’un petit marché. En tout, avec ses terrasses intérieures et extérieures, ses salles VIP, la section bar et l’aire ouverte, le 425°F a une capacité étonnante de 400 personnes.

 

 

Un concept « deux-dans-un »

 

L’établissement a ceci de particulier : on est en présence d’un concept « deux-dans-un ». Le nom du restaurant nous met déjà sur la piste : « Restaurant 425°F/Garde-Manger ». À droite en entrant, on découvre un espace marché où on peut acheter à la fois des viandes de qualité, dont certaines vieillies, et des aliments prêts à manger (choucroutes, légumes cuits, etc.). De plus un grand frigo, semblable à ceux qu’on retrouve dans les succursales de la SAQ, occupe la largeur du mur du fond et est rempli de bouteilles de vins qu’on peut acheter. Leur prix s’apparentent à ceux affichés à la SAQ.

 

 

 

Design audacieux signé Zébulon Perron

 

Outre le petit marché, l’espace est divisé en plusieurs paliers, dont une mezzanine qui tient lieu de salle-à-manger principale, un premier plancher où on a disposé des banquettes, une section VIP et où se trouve la cuisine ouverte, et une section un peu plus basse à gauche où se situe le bar. Mais la vedette est certainement l’élément central du restaurant : un somptueux cellier à étages auquel on accède par un escalier et qui contient pas moins de 2000 bouteilles, presque toutes en importations privées.

 

 

 

 

Toutes ces trouvailles sont l’oeuvre de nulle autre que Zébulon Perron, le designer qui a signé les plus beaux restaurants  et bars de Montréal, tels que le Blossom, le Grinder, le Ibérica, le bar à vins Rouge-Gorge, le Montréal Plaza et même le Boating Club de Laval.

 

Zébulon Perron à droite, en compagnie de Stéphane Riopel, un autre des proprios de l’établissement.

 

« Le décor au brutalisme raffiné joue le jeu des contrastes en juxtaposant les matières brutes aux matières nobles. Nous avions une vision d’un environnement à l’image de la cuisine à la fois moderne et respectueuse du produit, on peut dire que c’est mission accomplie. », explique Zébulon Perron, un des quatre propriétaires de l’endroit.

La cuisine « néo-américaine » de Frédéric Dufort

 

Le piège auquel on est confronté souvent lorsqu’on met les pieds dans un restaurant somptueux, c’est qu’on paye le prix fort pour le décor, et les plats sont décevants. Ici, c’est loin d’être le cas. Note parfaite, sur toute la ligne !  On a eu l’intelligence de rapatrier le chef du très bon restaurant Chez Lionel de la Rive-Sud… sur la Rive-Nord, en lui donnant les rênes de la cuisine. Mieux, on lui a proposé d’être aussi actionnaire, ce qui fait que le concept est aussi le sien. Le chef n’a toutefois pas abandonné Chez Lionel, y passant régulièrement ses journées pour voir au bon fonctionnement de la brasserie de type française

 

Mais à quoi peut-on s’attendre en terme d’expérience gourmande ?

« Les clients peuvent s’attendre à une sélection d’aliments, produits et vins originaux à emporter ou à consommer sur place, dans une ambiance agréable où l’on se sent toujours comme à la maison, souligne Frédéric Dufort chef exécutif associé au 425°F. Le nom du restaurant fait d’ailleurs référence à la température de cuisson idéale pour donner le coup de chaleur aux aliments sous-vide, offerts au garde-manger pour ensuite être cuisinés à la maison. »

 

Frédéric Dufort le chef du 425 F en ma compagnie lors du lancement du restaurant.

 

Si le type de cuisine que Frédéric Dufort propose Chez Lionel relève d’avantage des classiques de la cuisine bistronomique française, au 425°F, il innove avec un menu d’inspiration néo-américaine ou « New American Cuisine ».

 

« Cela veut dire que je me sers autant que possible de produits du Québec de première qualité, que je cuisine avec des techniques culinaires classiques, mais en mélangeant les genres. L’Amérique est métissée et sa cuisine l’est aussi, alors pour moi c’est naturel d’intégrer des éléments des cuisines asiatiques, italiennes ou méditerranéennes et de leur donner une twist moderne. », explique le chef.

 

Concrètement, le menu …

 

Pour avoir une idée du menu qu’on retrouve au menu du 425°F, voici quelques plats que nous avons pu déguster lors de notre première visite dans ce restau.

 

Entrée de tartare de saumon : wakamé, gingembre, mayo wasabi et tobiko à 14 $

 

Entrée calmars frits : mayo aux épices à Jerk, chutney d’ananas, noix de cajou au cari et chou rouge 15 $

 

Plat Principal : Pieuvre grillée : pois chiches frits, pesto de coriandre, chorizo portugais, aïoli au citron confit et hummus aux poivrons rouges. 33 $

 

 

Plat principal : Magret de canard laqué aux cinq-épices champignons, tip choy, jus de canard au gingembre et dumplings. 29 $

 

Cavatelli à la bisque de crustacé et risotto à la courge musquée. Respectivement, 24$ et 27 $.

 

 

Et le dessert du moment à partager.

 

Cela vous donne un peu une idée des prix. On peut aussi opter pour des menus à partager ou des menus groupe avec un prix fixe pour un nombre de plats déterminés (toujours ben l’fun quand on est un groupe de gourmands et qu’on veut goûter à plein de choses).

 

Le restaurant offre aussi une grande sélection de cocktails, de spiritueux et de bières, dont on peut consulter la liste en cliquant ici.

 

Et bien entendu, un choix de vins en IP des plus délicieux… dont voici deux exemples :

 

Vin blanc espagnol de la région de Castilla de La Mancha fait de chardonnay. Un petit bijou à un prix très abordable.

 

 

Vin rouge du Piémont en Italie. Nebbiolo élégant aux tanins souples et plein de fruits. Délicieux avec notre plat de canard.

 

Voilà, j’espère vous avoir donné l’eau à la bouche car moi, à ma première visite, j’ai été littéralement séduite ! Séduite, tant par la qualité des plats, des vins, mais aussi des prix très raisonnables. (Les prix indiqués en dessous des plats sont ceux pour le souper.) Cela fait du bien d’avoir une si belle adresse gourmande sur la Rive-Nord, qui se rajoute aux quelques-unes qui ont ouvert depuis peu. Gageons que bientôt, le tout Montréal sortira de sa ville chérie pour venir manger à ce resto du 450 !

 

Ouvert tous les jours midi et soir.

À 45 minutes de Montréal par l’autoroute 15.

425°F

100 place Fabien Drapeau
Ste-Thérèse, Québec J7E 5W6
450 951-9551

Propriétaires du 425°F : Frédéric Dufort, Michel Lapierre, Maria Linares, Zébulon Perron, Stéphane Riopel et Annie Thavixay.

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Suivez-nous sur Instagram