Marie-Claude Di Lillo
mc@lecarnetdemc.ca

Vous cherchez une destination gourmande pour vos prochaines vacances d’automne ? La grande région de la Bourgogne (qui inclut aussi la Franche-Comté et le Jura) est votre endroit de prédilection. Récemment inscrite à juste titre sur le circuit de la « Vallée de la gastronomie », avec deux autres régions, elle recèle de bons endroits gourmands, de produits fins reconnus mondialement et de vins d’exception. Et puisqu’il faut aussi nourrir son esprit, la région vous offre aussi de multiples attractions touristiques, dont plusieurs sont classées au Patrimoine Unesco. En prime, elles sont situées dans un paysage au charme bucolique. Voici, pour vous mettre l’eau à la bouche mes épicuriens préférés, quelques incontournables à visiter et à goûter dans la région de Bourgogne-Franche-Comté en France.

 

 

Avant de partir…

Ce qui est important de savoir, c’est que la région recèle de trésors à découvrir. Avant de me rendre dans cette région de France, j’ignorais que le Duché de Bourgogne a longtemps été une super puissance au sein de l’Europe, au point même de faire ombrage à Versailles et à sa Cour. Cet état de fait qui a perduré des siècles, du Moyen-Âge jusqu’à au moins la Renaissance (et même a eu encore de l’emprise à certains moments, jusqu’à la Révolution Française) a permis à la région de s’élever au rang de grande nation, glorifiée avec des monuments de toute beauté. Aussi, c’est grâce aux Ducs de Bourgogne et à leur penchant épicurien, que les vins de Bourgogne ont gagné en qualité (on ne buvait pas de la piquette à la cours, ne-non!) et en réputation. Côté gastronomie, on a suivi la même courbe; les meilleurs chefs et artisans du royaume ont laissé un héritage culinaire des plus menoum-menoum ! À bon entendeur, salut !

 

Suivez le guide…

 

Lorsque vous serez de passage dans cette région, laissez-vous guider par vos sens, louez une voiture et soyez attentifs aux pancartes indiquant les endroits dignes de mention. Sillonner les routes et arrêtez-vous au gré de votre intuition pour partir à la découverte d’un établissement historique, d’un vignoble au nom évocateur, d’une boutique gourmande ou encore d’un chouette bistro. Pour des suggestions, suivez le guide, c’est-à-dire moi, pour explorer les plus beaux endroits d’est en ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté!

 

 

Transport

 

Pour débuter ce voyage riche en découvertes, un petit conseil : planifiez un vol à destination de l’aéroport de Bâle Mulhouse, à la frontière de la Suisse et de la France. Louez une voiture à l’aéroport pour commencer votre aventure.

Prenez la direction de la France, pour vous rendre en direction de Belfort, en Franche-Comté.

Voici un peu l’idée de l’itinéraire que vous effectuerez, si vous décidez de me suivre…

 

Premier Arrêt : La Citadelle de Belfort et sa vieille ville où il fait bon flâner…

 

 

Une petite visite de la Citadelle de Belfort s’impose en arrivant. Vous passerez par l’historique village de Belfort avant de monter à la Citadelle. Belfort était depuis toujours située dans un endroit stratégique, proche encore aujourd’hui des frontières suisses et allemandes. La ville a donc été un carrefour important de luttes de territoires. Elle a connu les guerres prussiennes, allemandes et autrichiennes, avant de devenir française en 1648. Ses fortifications, encore visibles, témoignent d’une volonté de se protéger contre les multiples envahisseurs. L’endroit est aussi célèbre pour son emblème, le lion.

 

Avant de monter à la Citadelle, cherchez les lions cachés dans la ville… Un jeu amusant mais qui peut être sans fin, puisque les statues, gargouilles, objets, sculptures, ornements de fontaines, de fenêtres, et j’en passe, ont presque tous une petite tête de lion cachée ! Encore aujourd’hui, les références à l’animal emblématique, qui défend la ville de ses assiégeants, sont multiples dans les commerces.

 

Lion de Belfort

 

Le plus bel exemple de ce lion, est sans contre dit le monument au haut de la Citadelle appelé, le Lion de Belfort. Sculpture célèbre et impressionnante réalisée par Auguste Bartholdi (un artiste alsacien) en 1870 et se voulant une commémoration de la résistance de la ville face aux Prussiens. On perçoit une ressemblance avec le Sphinx d’Égypte pour l’influence ! Un symbole fort !

 

Tunnel de la Citadelle de Belfort

 

La Citadelle est aussi un lieu intéressant à visiter. D’abord, du haut de la terrasse de la citadelle, profitez-en pour prendre des photos panoramiques de la ville de Belfort. Puis, repassez par le tunnel qui a été emprunté par des milliers de soldats et parcourez l’ensemble de la Citadelle avec une tablette ou un téléphone intelligent pour une visite à réalité augmentée (reconstitutions 3 D, bandes vidéos, guide audio, etc.). Une expérience inédite !

 

Vue du haut de la Citadelle de Belfort

Un pt’it creux ?

 

Après votre visite des lieux, vous avez le choix de descendre au village pour manger dans un bistro de la vieille ville et déguster les spécialités gastronomiques de la région, comme les fromages de Franche-Comté accompagnés d’un bon verre de vin du Jura, qui fait partie de la région administrative. Pour des choix de restos, cliquer ici. Ou alors, vous pouvez vous sustenter à même le Café-Restaurant de la Citadelle, où vous pourrez aussi goûter aux meilleurs produits et spécialités culinaires des artisans et chefs locaux.

 

Restaurant Citadelle de Belfort

 

Pain en forme de pattes de lion

 

 

Fromage local (Comté) et griottes surettes pour l’accompagner.

 

Bistro de la vieille ville de Belfort

Où dormir ?

 

On vous suggère deux nuitées à l’hôtel Novotel Atria 4 étoiles, situé au centre-ville de Belfort, pour le confort des lits et des chambres et pour être au cœur de l’action.

 

Visiter le Musée de l’Aventure Peugot

 

Tout comme Le Corbusier, un autre grand homme a vécu en Franche-Comté et c’est le fondateur de l’entreprise Peugeot, Armand Peugeot (1849-1915). On prend la voiture et on fait environ 18 km pour venir visiter l’impressionnant musée qui abrite non seulement des véhicules et vélos, mais aussi d’autres objets qui ont été fabriqués par l’entreprise Peugeot au cours des années : Appareils ménagers, poivrières, et même corsets de femmes !

 

Musée de l’Aventure Peugeot

 

 

Pour le lunch, on descend vers le sud-ouest et on fait 84 km (environ 1 :30) pour déguster les meilleurs saucissons de France, ou du moins de la région, en vous rendant au Tuyé de Papy Gaby !

 

Visiter le Tuyé de Papy Gaby et déguster leurs saucissons fumés et vieillis selon une méthode ancestrale.

 

Le Tuyé de Papy Gaby

 

L’endroit est iconique ! Dans les années 70, Gabriel Marquet, boucher-charcutier utilise des traditions ancestrales de fumage de viandes, aujourd’hui disparues et propres à la région, pour leur conservation. Cela implique une étrange cheminée, que l’on appelle « tuyé » où on entrepose les viandes autour d’un feu de bois pour les fumer lentement. On peut visiter cette impressionnante chambre de vieillissement et de fumage des viandes trouée par une longue cheminée cylindrique. On peut aussi, s’arrêter pour manger quelques bons saucissons et charcuteries faites sur place et en acheter à la boutique pour amener avec soi. L’entreprise est aujourd’hui dirigée par Jean-François Nicolet et a gardé son caractère familial. La visite et les dégustations sont gratuites. Pour infos, cliquer ici.

 

Les saucissons fumés de Papy Gaby

 

De belles dégustations de produits frais – les saucissons de Papy Gaby

 

En reprend ensuite la route, bien sustenté, pour se rendre à la plus ancienne fabrique de sel du pays, à Salins-les Bains qui est à une heure de là.

 

P.S. : Ne pas ramener de saucissons au Canada car ils vont vous les confisquer. Les fromages (sauf de lait cru) sont acceptés mais les viandes porcines, elles, sont interdites. Je l’ai appris à mes dépends et j’en ai eu beaucoup de peine !

 

 

Visiter les caves de l’ancienne fabrique de sel à la Grande Saline de Salins-les-Bains et se baigner dans les piscines au sel à côté à Therma Salina

 

La Grande Saline de Salins-les-Bains

 

Depuis le VIIIe siècle, Salins-les-Bains a su tirer profit d’un don de la nature exceptionnel : le sel. C’est grâce au captage de l’eau salée et à son évaporation que la ville a acquis sa prospérité. Les comtes de Bourgogne, les rois de France et les compagnies, qui se sont succédés, ont assuré le développement et la modernisation d’une industrie qui a perduré jusqu’en 1962. Visiter les caves et le grenier d’un établissement vieux de 1200 ans. À cette époque, on avait installé l’usine à cet endroit car une mer souterraine existait. Aujourd’hui, les sources d’eau se sont évaporées et l’usine a cessé de fonctionner mais on peut encore admirer la machinerie ancienne qui aidait à pomper, à extraire et à raffiner le sel de ces sources salines. Ce site est classé au Patrimoine Unesco. Pour en apprendre plus sur la Grande Saline, cliquer ici.

 

Pour un moment de détente bien mérité ensuite, faites un petit tour au spa de Therma Salina, à cinq minutes à pieds de la Grande Saline, et plongez dans une eau naturellement salée, plus salée encore que celle de la Mer Morte ! Les eaux de source de Salins-les-Bains sont plus denses en sels minéraux que la Mer Morte et procurent une sensation d’apesanteur importante et naturelle. On se baigne dans les piscines, on se réserve un petit massage pour se détendre et on achète les crèmes et soins de l‘endroit 100% naturels et fait à base de minéraux riches extraits de cette eau saline. Le bonheur !

 

Bains Thermaux salins de Therma Salina

Piscine Therma Salina

Pour le gîte et le repas

 

Après une journée de découvertes passionnantes, en plein cœur de la vallée du Jura, réservez une chambre à l’Hôtel des Bains, à cinq minutes en auto de Therma Salina et de la Grande Saline. Vous y trouverez tout le confort d’un petit hôtel de charme et vous pourrez manger à leur restaurant, le Restaurant des Bains, où une gastronomie raffinée élaborée autour des ingrédients locaux vous attend. C’est là que j’y ai découvert le Macvin, un superbe vin doux apéritif, pris un bon Crémant du Jura en entrée, un vin effervescent des plus délicats et bu, pour la première fois, du vin jaune du Jura en mangeant. Toutes des spécialités vinicoles de la région.

 

Macvin du Jura

 

Vin Jaune du Jura

Pétoncles et risotto accompagnés de vin jaune du Jura.

 

Prendre la route vers l’ouest où grands vins et gastronomie vous attendent

 

Après une bonne nuit de sommeil, reprenez votre voiture et conduisez environ une heure et demie de là, où se trouve le joyau de la Bourgogne !

 

Pancarte Climats de Bourgogne

 

Descendez jusqu’à la légendaire Côte d’Or et empruntez la route des Grands Crus,vous y découvrirez les vignobles les plus prestigieux du monde où le chardonnay et le pinot noir sont rois. Des noms évocateurs de qualité s’y trouvent : Côte de Beaune, Côte de Nuits, et des appellations prestigieuses comme Meursault, Marsannay ou Puligny-Montrachet, ou encore des noms de domaine à faire rêver comme l’iconique Romanée-Conti en Vosne-Romanée, dont on ne peut visiter les chais mais on peut au moins photographier la célèbre croix antique. Héritage des moines qui en semèrent la noble vigne (même si on trouvait déjà des traces de viticulture à l’époque gallo-romaine), ce terroir a vu son vin gagner en popularité et en prestige grâce aux Ducs de Bourgogne.

 

Pancarte Vosne-Romanée Romanée

De plus, la désignation « climat », qui réfère au terroir viticole en Bourgogne est unique à cette région et est classée au rang du Patrimoine Unesco. C’est pour vous dire à quel point ce vignoble est spécial !

 

La célèbre Croix du Domaine de la Romanée Conti

 

 

Si on est amateur mais qu’on ne sait pas par où commencer, Divine Bourgogne Tours et France Intense  sont deux agences qui proposent des tours dans les vignobles et vous emmènent dans les monuments et châteaux incontournables de la région.

Parlant d’établissements historiques et de châteaux, voici deux visites qui valent le coup d’œil et où vous pourrez satisfaire votre appétit pour les grands vins…

 

 

Visiter les Hospices de Beaune et acheter du vin mythique !

 

Les hospices de Beaune

 

Intérieur des Hospices de Beaune – salle des malades

 

Vous ne pouvez pas passer dans la région sans visiter cet ancien hôpital (aussi appelé Hôtel- Dieu) de style gothique flamboyant avec sa fameuse toiture en tuile vernissée et colorée de Bourgogne (une spécialité locale ancestrale). Un autre monument classé au Patrimoine Unesco. Fondée par au XVe siècle par le chancelier des ducs de Bourgogne, Nicolas Rolin et son épouse Guigogne de Salins, à Beaune, cet hospice avait pour mission de soigner les pauvres atteints de maladies infectieuses. Plus tard, la réputation des bons soins de l’établissement attira des quatre coins de la Bourgogne, les nobles et les gens les plus fortunés, en quête de soins de haute qualité. Pour remercier le personnel soignant et l’administration, et pour assurer la survie d’un tel hôpital, les gens les plus fortunés léguèrent aux Hospices de Beaune des terres vinicoles et des parcelles dans les meilleurs terroirs de Bourgogne. Aujourd’hui, les Hospices financent l’existence et la réfection de leur magnifique lieu devenu musée, par la vente aux enchères de leurs meilleures cuvées, le troisième dimanche de novembre. Les prix atteignent des sommes faramineuses. On peut aussi acheter sur place quelques bouteilles, à prix plus accessibles, labellisés avec l’étiquette « Hospices de Beaune ».

 

 

Barils de fûts de chêne remplis de crus es Hospices de Beaune vendus aux enchères

 

Magasin des Hospices de Beaune

 

Vin des hospices de Beaune

Pour se sustenter à Beaune

 

Arrêtez-vous au Cheval Noir, un bistro gastronomique sympa à Beaune, pour déguster un bon petit bœuf bourguignon accompagné d’un Meursault ou d’un Côte-de-Beaune-Village. Terminer par un morceau crémeux de ce fromage typique de la région, le Brillat-Savarin, pour vraiment goûter aux délices de la Bourgogne.

 

Chorey-les-Beaune

 

Entrée d’scargots ail et pesto

 

Givry

 

Boeuf bourguignon

 

Terminer un bon repas par des fromages locaux

 

Après ce bon repas, aller prendre une petite marche pour visiter le charmant village de Meursault (environ 15 minutes en auto de Beaune et vous pourrez stationner facilement votre petite auto sur la rue). On y trouve de fabuleux bâtiments de pierre séculaires bien conservés et on a l’impression que le temps s’y est figé depuis des lustres. De petits hôtels de charme s’y trouvent et vous pourrez vous louer une coquette chambre pour 80 Euros seulement en septembre ou octobre.

 

Hôtel du Chevreuil Meursault

 

Village Meursault

 

Boulangerie Pâtisserie à Meursault

Visite d’une cave de vieillissement à Meursault, celle de Ropieau Frères (groupe Boisset)

Vivre une expérience multi-sensorielle au Château du Clos Vougeot

 

 

Château du Clos Vougeot de l’extérieur

 

Chateau du Clos Vougeot inscription historique

 

Intérieur de l’enceinte du Château du Clos Vougeot

 

Avant de rejoindre la métropole de Dijon, on vous conseille de faire une petite visite au Château du Clos de Vougeot( réservation pour un tour guidé et une dégustation est souhaitable). Vous y découvrirez non seulement un superbe château datant de la Renaissance – construit par les moines pour en faire un domaine d’exploitation vinicole – mais aussi les secrets de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, dont c’est le quartier général. Vous pourrez en apprendre plus sur cette tradition séculaire où les plus grands vignerons de la Bourgogne et d’ailleurs se réunissent pour élire les meilleurs vins et les meilleurs domaines, millésime après millésime, et ce, depuis des siècles. Ces vins de domaines différents sont étiquetés avec le sceau du Tastevinage et sont numérotés pour en marquer la valeur et la qualité.

 

Arnaud Orsel, directeur adjoint de la Confrérie des Chevaliers du Tatstevin et moi.

 

Lors de votre visite au Château, profitez-en pour essayer les « Expériences Sensorielles » du Château. Celles-ci vont d’une visite guidée multi-média de l’enceinte et même de l’intérieur du château, aux intéressantes dégustations animées de crus bourguignons assistées d’un animateur expérimenté. Vos cinq sens seront titillés et vous aurez ainsi une plus grande connaissance de l’histoire, des vins et de la culture des vignes de cette région bénie des Dieux. Pour réservations et informations, cliquer ici.

 

Animateur des Expériences Sensorielles au Château du Clos Vougeot

 

Dégustations animées au Château du Clos Vougeot – Expériences Sensorielles

 

Dégustation “Expériences Sensorielles” au Château du Clos Vougeot

 

Après vos journées passées à explorer les vignobles et en apprendre sur les crus de Bourgogne, conduisez jusqu’à Dijon (moins d’une heure si vous êtes à Meursault), la métropole et la capitale de la Bourgogne.

 

Dijon : Où l’Histoire a débuté et la gastronomie s’est développée

 

Porte ancienne à l’entrée de la vieille ville de Dijon

 

Dijon est une ville charmante qui a été rendue célèbre historiquement grâce au puissant Duché de Bourgogne. Aujourd’hui, c’est une petite ville marchande où les vestiges historiques abondent, bien conservés, et où on aime flâner, magasiner ou venir y manger et boire en toute sécurité, le jour comme la nuit.

 

Centre de la vieille ville de Dijon

Boutique moutarde Maille Dijon

À voir à Dijon :

 

 

Le Palais des Duc de Bourgogne : les vestiges conservés d’un empire puissant

 

Sarcophages qui ont déjà abrités un des Ducs de Bourgogne et sa femme – Pallais des Ducs de Bourgogne Dijon

 

Un peu d’histoire…

 

Le duché de Bourgogne est fondé au IXe siècle (vers 880) à partir du Royaume de Bourgogne par les rois Carolingien Louis III de France et Carloman II de France. À partir du 14esiècle, Richard II de Bourgogne (dit le Justicier) est nommé marquis par le roi Louis III de France. La dynastie des Ducs de Valois, comme on les appelle, marqua l’histoire. Des noms comme Philippe le Hardi, Jean Sans Peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire, sont devenus célèbres car ils firent de leur État, une grande puissance européenne qui devint la rivale du royaume de France. Le Palais des ducs et des états de Bourgogne est un ensemble architectural comprenant plusieurs parties : la plus ancienne est le palais ducal des XIVe siècle et XVe siècle de style gothique qui comprend encore un logis (bien visible depuis la place des Ducs), les cuisines ducales et deux tours : la tour de la terrasse, ou Tour Philippe le Bon et la tour de Bar. La plus grande partie des bâtiments visibles aujourd’hui a cependant été bâtie aux XVIIe et surtout au XVIIe siècle dans un style classique. Cet ensemble, dans un remarquable état de conservation, témoigne de presque un millénaire de vie politique à Dijon.

Le Palais fut l’un des sièges des souverains de l’État bourguignon et des ducs de Bourgogne et est bien entendu classé au titre des monuments historiques.

 

On peut visiter le Palais et ses autres monuments, comme la Tour le Bon. Le palais abrite aujourd’hui l’hôtel de ville, le Musée des Beaux-Arts, les archives municipales et l’Office de tourisme.Les cuisines ducales et la salle des gardes, ancienne grande salle de réception des ducs, sont visibles au sein du musée. La montée à la tour Philippe le Bon est organisée par l’office de tourisme qui permet également l’accès à la chapelle des Élus (XVIIIe siècle). L’accès aux salles du palais des États (escalier Gabriel, salle des États et salle de Flore) se fait par la cour de Flore via les visites guidées proposées par l’Office de tourisme.

 

Monter les nombreuses marches de la Tour Philippe Lebon

 

En plus de visiter la Tour Philippe le Bon , en grimpant ses nombreuses marches en colimaçon pour atteindre le point le plus haut (46 mètres) et sortir sur sa terrasse pour avoir un point de vue imprenable sur la ville, vous pouvez aussi y prendre l’apéro ! Informez-vous sur place, pour vivre cette expérience unique offerte certains jours l’été et l’automne.

 

Au sommet de la Tour Philippe Lebon on a une vue imprenable sur la vieille ville de Dijon

 

Le week-end en matinée, allez faire un petit tour pour faire quelques emplettes gourmandes au Marché des Halles de Dijon… C’est sympa et certains dimanches, ils offrent même des brunchs à l’extérieur.

 

Marché des Halles de Dijon où on peut acheter de bons fromages pas chers et d’autres produits locaux à l’intérieur d’un bâtiment historique.

 

Il faut absolument venir à ce marché pour déjà en contempler l’architecture. C’est un bâtiment historique et il a été conçu par les Fonderies et Ateliers de Construction Fourchambault, sur les plans de l’architecte Clément Weinbergers qui s’est inspiré, en 1873, des plans de l’entreprise Eiffel (célèbre pour leur Tour) pour le construire. Le toit, lui, est une inspiration de celui des Halles centrales de Paris. Les Halles de Dijon sont classées à l’inventaire des Monuments Historiques et la fin de sa construction date de 1875.

 

Le marché des Halles de Dijon

 

Les délicieux fromages locaux vendus aux Halles de Dijon

 

À l’intérieur, on y trouve plein de marchands, de fournisseurs et d’artisans locaux qui proposent des spécialités gastronomiques (jambons de Bourgogne, gougères, fromages, vins, baguettes, gâteaux, etc.) à leur stand. On peut même y acheter une épicerie complète ou du prêt-à-manger pour un pique-nique ! On y a acheté le meilleur fromage, du Comté et du Brillat Savarin de la région, a 9 Euros pour deux très gros morceaux, un rêve !

 

 

À essayer : le restaurant étoilé Michelin L’Oiseau des Ducs.

 

Restaurant étoilé Michelin L’Oiseau des Ducs

 

Mosaïque de photos de feu Bernard Loiseau et sa femme Dominique, qui a repris les restaurants.

 

Le chef de l’Oiseau des Ducs, Louis-Philippe Vigilant  et sa femme, Lucile,Darosey, la pâtissière du restaurant.

 

Dessert et accord vin à l’Oiseau des Ducs de Dijon

Entrée de l’oiseau des Ducs

 

Plat de canard à l’Oiseau des Ducs

 

Tant qu’à être dans une métropole gastronomique, il faut essayer le restaurant étoilé Michelin L’Oiseau des Ducs. Un restaurant du groupe L’Oiseau qui compte plusieurs restaurants étoilés. Le restaurant se trouve dans le centre-ville de Dijon dans une petite rue (pour pas dire ruelle) au charme antique. Pour y arriver, vous aller passer par les immenses arches à l’entrée de la vieille ville et on y va à pied de l’Hôtel de la Cloche (voir plus bas). On y sert une cuisine régionale et contemporaine raffinée. Le jeune chef Louis-Philippe Vigilant sait savamment apprêter les meilleurs ingrédients du terroir bourguignon pour en créer une symphonie de saveurs harmonieuses. Contrairement à d’autres étoilés Michelin, les prix sont abordables mais surtout, surtout, toute l’équipe au grand complet est d’une gentillesse à faire rougir ! Que ce soit le chef qui vient saluer les gens en salle, ou le directeur qui est tout sourire, à l’excellente sommelière Justine ou même la pâtissière Lucile, ils sont tous très doués dans leur champ d’expertise et forment une équipe du tonnerre pour répondre à tous vos petits besoins en matière d’hospitalité. Quelle belle expérience gourmande et humaine, on a vécu là ! À essayer absolument ! Pour infos, cliquer ici.

 

Pour le gîte douillet à Dijon : Le splendide et historique Grand Hôtel de la Cloche

 

Hôtel de la Cloche de nuit, Dijon.

 

Terrasse extérieure dans les jardins de l’Hôtel de la Cloche, Dijon.

 

Superbe lounge au bar de l’Hôtel de la cloche, Dijon

Plat servi au restaurant de l’Hôtel de la Cloche

 

Un bon conseil, une fois à Dijon, séjournez au magnifique et historique Grand Hôtel de la Cloche qui possède aussi une table bistronomique et un jardin extérieur de toute beauté. L’hôtel a aussi un spa (Spa by La Cloche) qui vaut vraiment la peine d’être visité. Oui bien sûr les soins y sont merveilleux (produits vedettes Carita), mais le design de cet espace vaut aussi vraiment le détour. Situé au sous-sol, au-dessous de voûtes de pierres ancestrales, il a une aura particulière. En prime, on peut nager dans une piscine rectangulaire chauffée sous les rustiques voûtes !

 

L’hôtel est à deux pas (7 minutes à pieds) de la Gare de Train de Dijon, ce qui est très pratique, puisqu’on se rend en peu de temps directement à l’aéroport de Paris, Charles-de-Gaulle (Roissy).

 

Au départ … (Snif ! Snif!)

 

Après voir rendu votre auto de location à la succursale la plus proche, vous prenez le train direction Roissy et débarquez directement à l’intérieur de l’aéroport. Vous êtes à cinq minutes de votre quai d’embarquement pour un vol en toute tranquillité sur le Canada grâce au confort des avions d’Air France. Bon voyage !

 

Cheers avec un bon Kir Royal !

 

La Bourgogne et la Franche-Comté ont une histoire riche basée sur l’agriculture. Terre d’élevage, la Bourgogne est réputée pour sa viande charolaise, ses volailles, son fromage, mais aussi pour ses régions viticoles qui donnent naissance à des crus de légende.  Quand vous serez sur place, n’hésitez pas à essayer des spécialités régionales comme le kir royal, fait de Crème de Cassis de Dijon et de Crémant de Bourgogne (la version « kir », elle, est faite avec du Bourgogne Aligoté), des nonnettes au pain d’épices, du bœuf bourguignon, de la bonne moutarde de Dijon, ou des quenelles en sauce ! Bon appétit mes voyageurs gourmands !

 

 

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Suivez-nous sur Instagram