Marie-Claude Di Lillo
mc@lecarnetdemc.ca

Cette année le volet gourmand de Montréal en Lumière brillera de tous ses feux grâce à la visite de producteurs agroalimentaires de plusieurs régions du Québec qui se rassembleront à deux endroits précis pour célébrer la bonne bouffe et faire découvrir à la fois leur coin de pays et leurs délicieux produits. Lisez ce qui suit pour découvrir les deux activités gourmandes de Montréal en Lumière à ne pas manquer…

 

LE GRAND RETOUR DE LA CÔTE-NORD

 

Paysage de la Côte-Nord l’hiver.

 

Véritable coup de cœur des festivaliers en 2018, la Côte-Nord s’invite à nouveau dans la métropole afin de faire découvrir plusieurs produits alimentaires nord-côtiers.

 

Place aux producteurs nord-côtiers !

 

La Maison du Festival du 305, Sainte-Catherine Ouest se transformera durant quelques jours en authentique Quartier Gourmand où se côtoieront, dans La Galerie du 2e étage, plusieurs intervenants de l’industrie alimentaire québécoise qui présenteront une grande diversité de leurs spécialités gourmandes.

 

Cinq entreprises nord-côtières seront présentes au tout début du festival, soit les 21 et 22 février de 17  à 22 h ainsi que les 23 et 24 février de 14  à 22 h. On vous les présente ici :

 

Trésors des Bois : à Gallix, tout près de Sept-Îles, cette entreprise familiale fondée par Xavier Morinay cueille, transforme et commercialise des produits naturels de la région, tels des champignons, des plantes et des petits fruits. Il sera à Montréal avec quelques-uns de ses savoureux produits, dont la confiture de baies d’églantier et les compotes d’airelles et de chicoutai, que les visiteurs pourront déguster.

 

Poissonnerie Blanc-Sablon : fondée en 2001, la réputée poissonnerie de la Basse-Côte-Nord offre un large éventail de produits frais : morue, flétan, saumon, truite de mer, pétoncles, crabe, homard et capelan. L’entreprise sert de nombreux clients locaux, mais aussi ailleurs au Québec et jusqu’au Labrador. Deux produits, le pâté de foie de morue et son fameux saumon fumé, seront offerts en dégustation.

 

Produits de la Poissonnerie Blanc Sablon.

 

Ferme Manicougan : dans la municipalité de Pointe-Lebel, près de Baie-Comeau, cette entreprise agricole est le nouveau chef de file dans la production de la camerise. Ce petit fruit, relativement méconnu au Canada, présente un goût acidulé sucréunique, s’apparentant au cassis,au bleuetet à la framboise. La camerise se prête à merveille à toute une variété de préparations, de l’entrée au dessert. Durant le festival, la copropriétaire Julie Bérubé fera déguster plusieurs produits, dont la camerise congelée et la camerise déshydratée, la confiture et le jus de camerise, et le jus de pomme et camerise.

 

Produits de camerise de la Ferme Manicouagan

 

Ferme maricole Purmer : sur l’île Grosse Boule, la plus vaste île de l’archipel des Sept-Îles, la ferme Purmer y jouit d’un droit acquis et peut y demeurer en raison de l’exploitation de sa ferme, où elle cultive des algues d’élevage laminaires sur filières, des moules et des pétoncles. La propriétaire, Sandra Blais, présentera, en salade et sous forme de chips,ses algues marines qui ont l’apparence d’une immense pâte à lasagne. De plus, ses pétoncles et ses algues seront cuisinés par la chef portugaise Helena Loureiro à son restaurant Portus 360, lors des deux soirées intitulées « Un tour des îles du Québec », les 25 et 26 février prochains.

Les Saveurs Boréales : située à Forestville, cette entreprise dirigée par Russel Tremblay se spécialise dans la récolte des produits nords-côtiers tels que la salicorne, la gomme et la poudre de sapin, le myrique baumier, le thé du Labrador et les champignons sauvages. Un thé de chaga, ce champignon qui pousse sur les bouleaux et les merisiers et reconnu comme étant un excellent antioxydant, pourra être dégusté sur place. De plus, les visiteurs en apprendront davantage sur le champignon crabe, à la couleur orangée et au goût de mer,ainsi que sur le poivre des dunes, au goût de sapinage.

De plus, dans le cadre de la nouvelle thématique des soupes du monde présentée à Montréal en lumière et en collaboration avec la Table bioalimentaire Côte-Nord, Tourisme Côte-Nord et la Ville de Sept-Îles, le chef et consultant alimentaire Philippe Mollé a créé une soupe qui sera offerte aux visiteurs du Quartier Gourmand durant les quatre premiers jours du festival. Valorisant le registre culinaire de la région et le respect des communautés autochtones, celle-ci est composée de morue, de crevettes, de mactre de Stimpson et d’algues séchées, ainsi que du trio haricot-courge-maïs, appelé « les trois sœurs » en référence aux trois principales cultures traditionnelles autochtones. Cette soupe septilienne vaut à elle seule le détour !

 

Des conférences à saveur nord-côtière

Trois conférences et ateliers seront présentés dans la Salle Gourmande, au 2eétage de la Maison du Festival :

  • Atelier de mixologie d’une heure au cours duquel un cocktail à base de petits fruits, de champignons et de lichen fumé de la Côte-Nord sera réalisé, les jeudi 21 et vendredi 22 février.
  • Conférence sur les algues marines avec Sandra Blais, de la Ferme maricole Purmer, et le consultant alimentaire Philippe Mollé, le samedi 23 février.
  • Conférence sur l’inestimable richesse des produits issus de la forêt boréale présentée par un producteur local et le consultant alimentaire Philippe Mollé, le dimanche 24 février.

 

4 PRODUCTEURS INSULAIRES AU PORTUS 360.

 

Le deuxième événement incontournable, se passe au restaurant portugais Portus 360 de la réputée chef Helena Loureiro. Helena, dans son grand amour du Québec et des produits d’ici, a décidé d’explorer les spécialités gourmandes de 4 îles du Fleuve Saint-Laurent que sont : l’île d’Orléans, l’Isle-aux-Grues, l’île Grosse Boule, et les îles de la Madeleine, et de les faire découvrir au public.

 

Courtoisie photo Helena Loureiro

 

Portus 360 – Courtoisie Photo

 

Cette belle aventure gastronomique  aura lieu au Portus 360, les 25 et 26 février prochain

 

Voici la description du parcours des 4 découvertes insulaires :

L’île d’Orléans

Berceau de la Nouvelle-France et longtemps surnommée « le jardin de Québec », l’île d’Orléans, riche d’une grande quantité de produits de qualité, est la destination tout indiquée pour l’agrotourisme. Deux entreprises incontournables se joignent à Helena dans ce périple insulaire :

 

Cassis Monna & Filles : depuis maintenant 25 ans, cette entreprise familiale dynamique cultive le cassis et élabore, à partir de cette petite baie, des alcools fins de renommée internationale. Suivant leur inspiration, les propriétaires ont créé une gamme de produits tout à fait remarquable. La chef Helena a sélectionné deux produits, une crème de cassis et un Capiteux, qu’elle fera déguster à l’apéro et qu’elle ajoutera à une sauce et à un dessert.

 

Photo produits Cassis de Monna & Filles

 

Vignoble Ste-Pétronille : établie depuis 1988, la propriété familiale compte une dizaine d’hectares de vignes en agriculture raisonnée. Le travail y est encore effectué manuellement, y compris la vendange. La famille Denault se spécialise dans la production de vins blancs secs, qui représentent aujourd’hui plus de 85 % de sa production. Deux vins seront servis au cours des repas : le blanc Réserve du Bout de l’île et le mousseux blanc Brut.

 

Vignoble Ste-Pétronille. Courtoisie Photo

L’Isle-aux-Grues

Située au cœur du fleuve Saint-Laurent, l’Isle-aux Grues est la seule des 21 îles de l’archipel à être habitée toute l’année (130 habitants). Elle doit sa renommée à l’artiste peintre Jean-Paul Riopelle et aux excellents fromages de la fromagerie Île-aux-Grues, de plus en plus réputée pour la qualité et la diversité de ses fromages fins. D’ailleurs, quatre de ses fromages seront apprêtés par la chef Helena dans différents plats, dont le Tomme de la Grosse-Île et trois tout nouveaux, La Bête-à-Séguin, le Cheval Noir de l’Isle et le Bécart de l’Isle.

 

Fromages de la Fromagerie de l’île-aux-Grues.

 

L’île Grosse Boule

La plus vaste île de l’archipel des Sept-Îles, l’île Grosse Boule, aurait été aperçue par Jacques Cartier vers 1535, et ce dernier lui aurait donné son nom à cause de sa forme ronde. Aujourd’hui, on s’y rend en Zodiac. La propriétaire de la Ferme maricole Purmer, Sandra Blais, bénéficie d’un droit acquis pour demeurer sur l’île en raison de l’exploitation de sa ferme où elle cultive quelques variétés d’algues laminaires sur filières, des moules et des pétoncles. Un produit issu de ces lieux sera cuisiné à Montréal par la chef, soit les algues marines, lesquelles ont l’apparence d’une immense pâte à lasagne.

 

Sandra Blais, productrice d’algues pour la consommation.

 

Les îles de la Madeleine

Les îles de la Madeleine constituent un archipel du golfe du Saint-Laurent. Aux îles, les produits alimentaires locaux sont importants et proviennent de deux garde-manger naturels, la terre et la mer. Le restaurant La Table des Roy, situé à L’Étang-du-Nord et dirigé par la chef Johanne Vigneau, en est un exemple concret. Rendez-vous incontournable des amateurs de cuisine créative, l’établissement met au menu, au gré des arrivages, les plus beaux des produits des Îles, soit le maquereau, le flétan, la morue, les pétoncles Princesse, les huîtres, le ris de veau, le jeune bœuf et les fromages des Îles. Certains de ces produits se retrouveront sur le menu de la chef Helena, qui cuisinera quelques recettes typiques de son amie Johanne.

 

Réservation obligatoires pour ces soupers pour fins gourmets via le site du restaurant Portus 360 (ou en appelant au 514 849-2070). Dates : les 25 et 26 février 2019.

Le repas de six services est offert au coût de 80 $ avant vin et 120 $ avec les vins (taxes et service en sus).

 

 

 

 

Aucun commentaire

Publié un commentaire

Error: Access Token is not valid or has expired. Feed will not update.
This error message is only visible to WordPress admins

There's an issue with the Instagram Access Token that you are using. Please obtain a new Access Token on the plugin's Settings page.
If you continue to have an issue with your Access Token then please see this FAQ for more information.

Suivez-nous sur Instagram